online casino

Warning: session_start(): Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/index.php:1) in /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: session_start(): Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/index.php:1) in /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/index.php:1) in /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/libraries/joomla/session/session.php on line 426

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/index.php:1) in /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/plugins/system/jfrouter.php on line 315

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/index.php:1) in /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/plugins/system/jfrouter.php on line 316

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/index.php:1) in /home/nrgcmeu1/public_html/filmunio.eu/plugins/system/jfrouter.php on line 317
Charmant tableau d'époque (Le Devoir.ca)

Charmant tableau d'époque (Le Devoir.ca)

Print

Le communisme avait-il pour mission fondamentale la négation du plaisir? C'est ce que l'on pourrait croire devant les tetes d'enterrement qui incarnent cette idéologie dans Made in Hungaria, du cinéaste Gergely Fonyo.

Croisement entre une biographie romancée et un spectacle musical a succes, ce film aux charmes parfois poussiéreux et a la trame sonore accrocheuse illustre l'invasion d'un curieux débarquement: celui du rock'n'roll en Europe de l'Est dans les années 1960. Un jeune révolutionnaire improbable traîne cette petite bombe dans ses bagages et va tout mettre en oeuvre pour la faire éclater dans une version préhistorique de Star Académie.

Apres quatre ans aux États-Unis, Miki (Tamas Szabo Kimmel) affiche lui aussi une tete d'enterrement a la perspective de retourner vivre a Budapest avec ses parents. Les raisons de leur retour semblent nébuleuses, mais le jeune homme décide de tirer profit de sa connaissance d'une musique a des années-lumiere des rythmes traditionnels ou patriotiques qui enchantent (?) ses compatriotes. Ses impertinences lui vaudront bien des soucis aupres de ses amis d'autrefois, d'une ancienne flamme toujours furieuse d'avoir été abandonnée et des gardiens de l'orthodoxie communiste. Devant une jeunesse prete a s'abandonner, corps et âme, aux rythmes endiablés de l'ennemi, un concours de jeunes talents est organisé pour promouvoir une culture et une musique plus acceptables, et surtout pour la faire gober aux masses. Qui a dit que le communisme et le capitalisme n'avaient rien en commun?

Si Made in Hungaria évoque une petite révolution, Gergely Fonyo se contente de l'illustrer de maniere sage et appliquée, captant les numéros musicaux a la façon des grands numéros de variétés a la télévision. Bien que le cortege de grosses bagnoles, de robes colorées et de chignons sagement attachés évoque parfois un lointain cousin de Grease, le film n'en possede jamais la folle énergie.

Cette relative absence est largement compensée par la bonhomie générale de ce charmant tableau d'époque, joli jeu de contrastes entre la grisaille d'une idéologie et les couleurs vives d'une autre. Dans ce tableau sans grandes prétentions — celle de nous faire taper du pied fonctionne a merveille — s'agitent de jeunes interpretes ravis de jouer les Elvis a la sauce marxiste et les Jerry Lee Lewis qui frappent sur le clavier d'un piano comme d'autres sur une enclume avec un marteau, l'euphorie contagieuse en prime.

André Lavoie

http://www.ledevoir.com/culture/cinema/297234/charmant-tableau-d-epoque